Origine des fées
    > Introduction
    > Etymologie et terminologie
    > Naissance d'une mythologie
    > Fées célèbres
    > Science et croyances
    > Psychanalyse et symbolisme

  Etude des fées
    > Introduction
    > Morphologie
    > Naissance et vie d'une fée
    > Rechercher des fées
    > Preuves et témoignages

  Energie des fées
    > Introduction
    > Fées de la Terre
    > Fées de l'Eau
    > Fées de l'Air
    > Fées du Feu
    > Pixum
    > Esprits des arbres

  Fées et culture
    > Dans la littérature
    > Dans la peinture
    > Dans l'art cinématographique
    > Dans l'art photographique
    > Dans les jeux vidéo

Origine des fées :
Psychanalyse et symbolisme

L'écrivain et essayiste français Michel LE BRIS voit dans les fées « l'âme du monde », des créatures créées par l'Homme pour peupler la nature et leurs rêves, et ainsi pouvoir les habiter, mais aussi et surtout, des êtres intermédiaires entre le monde et l'humanité (cf. Fées, elfes, dragons & autres créatures des royaumes de féerie, édité en 2002).

Depuis le XIXème siècle, de nombreux auteurs se sont livrés à de savantes recherches sur la symbolique des fées :
- Charles ATHANASE WALCKENAER (1771-1852), naturaliste français, avec son ouvrage Lettres sur les contes de fées attribués à Perrault, et sur l'origine de la féerie (1826) ;
- Johann Wilhelm WOLF (1817-1855), auteur et philosophe allemand ;
- Alfred MAURY (1817-1892), érudit français, avec son ouvrage Les Fées du Moyen Age : recherches sur leur origine, leur histoire et leurs attributs (1843) ;
- Lucy Allen PATON (1865-1951), écrivaine anglaise, avec son ouvrage Studies in the Fairy Mythology of Arthurian Romance (1903) ;
- Walter EVANS-WENTZ (1878-1965), anthropologue et écrivain américain, avec son ouvrage Fairy Faith in Celtic Countries (1911).

Sigmund FREUD (1856-1939), médecin-neurologue autrichien et fondateur de la psychanalyse, fut le premier à découvrir la nature symbolique des contes de fées, comme précisé dans son ouvrage L'Interprétation des rêves (1900). Il expliquera ensuite dans le cas de « l'homme aux loups » (publié dans le recueil Cinq psychanalyses) que le conte de fées offre à l'enfant un mode de pensée qui correspond à sa représentation de lui-même. La fée est donc une métaphore de l'enfant évoluant dans un monde d'adultes, et capable de pouvoirs de transformation par son imagination.
Bruno BETTELHEIM (1903-1990), psychologue américain d'origine autrichienne, a proposé une version psychanalytique des contes de fées : il décrit la fée comme une figure de la mère, soit positive (la bonne fée), soit négative (la mauvaise fée).
Pour Géza ROHEIM (1891-1953), ethnologue et psychanalyste américaine d'origine hongroise, le conte de fées se rapproche du symbolisme onirique.
Marie-Louise VON FRANZ (1915-1998), psychologue suisse et principale continuatrice du psychiatre Carl Gustav JUNG (1875-1961), souligne que les contes de fées sont l'expression la plus pure et la plus simple des processus collectifs inconscients. Ainsi, la jeune fée symbolise la part la plus intime et la plus intuitive de la femme, celle encore proche de la nature intérieure, alors que la vieille fée représente l'archétype de la grand-mère, projection mythique de l'expérience féminine dans toutes les civilisations. Marie-Louise VON FRANZ va plus loin en affirmant que le conte de fées symbolise le processus qui permet à la personnalité de se construire de manière harmonieuse.

Dans la symbolique onirique, rêver d'une fée peut avoir de nombreuses interprétations :
- rêver de fée(s) annonce une liaison amoureuse ;
- être une fée en rêve indique que la personne n'a pas les pieds sur terre à propos d'un projet ou d'une affaire ;
- rêver de fée(s) pour une femme est le signe d'une protection qui veille sur elle ;
- rêver de fée(s) pour un homme est annonciateur d'une soumission aux caprices d'une femme ;
- si dans un rêve l'être aimé se transforme en fée, cela peut signifier que la personne aura du mal à faire un choix ;
- rêver d'une fée et avoir une conversation avec elle est annonciateur d'un mariage ;
- rêver d'une fée pour une jeune femme peut être le signe qu'une autre femme tentera de séduire l'être aimé ;
- rêver d'une fée pour un homme peut lui indiquer qu'une femme l'aime en secret et lui veut du bien ;
- rêver d'une mauvaise fée annonce des ennuis à venir.
Chose importante, selon l'ancienne symbolique onirique, le rêve de fée(s) ne peut pas être interprété, relevant du domaine du « flou » ou de « l'entre-deux ».



Chargement de la page : , | FairyTime : 0.000411 | IP : 54.80.188.87
©2011-2018 Observatoire des Fées | Web Responsable | Mentions légales | Contact